Le programme Pay if Off peut doubler la valeur des paiements de pension alimentaire pour enfants versés au NYC DSS du 1er au 15 mars :
s'échapper Cliquez sur le bouton X/Échap à tout moment pour quitter immédiatement familylegalcare.org. Vous serez redirigé vers google.com.

ABC du tribunal de la famille

123

18-BUn avocat qui représente une personne devant le tribunal, sans frais. Un juge décide qui peut faire appel à un avocat 18-B en fonction du type d'affaire et des revenus de la personne. La personne doit avoir un faible revenu pour être admissible. Les frais d'avocat sont payés par le comté. Également appelé avocat désigné ou avocat inscrit.

1027 AudienceAudience tenue après qu'un enfant a été retiré de son domicile sans ordonnance du tribunal en raison de soupçons de maltraitance ou de négligence. Cette audience doit avoir lieu dans les plus brefs délais pour déterminer si l'enfant doit être placé en famille d'accueil ou renvoyé chez lui. 1027 est un article de la loi sur le tribunal de la famille. Également appelée audience d'admission.

1028 AudienceSi un enfant est retiré du domicile d'un parent pour maltraitance ou négligence envers un enfant, le parent peut demander une audience 1028. Lors de l’audience, le tribunal décidera si l’enfant courrait un « risque imminent » (danger immédiat) s’il retournait chez lui. L'audience doit avoir lieu dans les 3 jours suivant la demande du parent ou de son avocat. 1028 est un article de la loi sur le tribunal de la famille.

UN

Reconnaissance de filiation (AOP) : Formulaire généralement rempli par des parents non mariés ou des couples mariés qui ont recours à la procréation médicalement assistée afin d'établir les parents légaux d'un enfant. Le formulaire est souvent rempli à l'hôpital.

Ajourner: Pour reporter ou reprogrammer temporairement un dossier à une date ultérieure ou à un autre jour.

Ajournement en prévision d’un licenciement (ACD ou ACOD) : Lorsqu'un juge reporte la prise d'une décision sur une affaire. Ceci est fait pour voir si le défendeur suit toutes les instructions données par le tribunal. Si le défendeur suit toutes les instructions, l'affaire pourrait être rejetée. Selon le type de cas, la décision peut être retardée de 6 à 12 mois. Voir Intimé.

Juger: Le mot formel pour trancher une affaire devant un tribunal.

Admission: Lorsqu’une personne déclare au tribunal, sous serment, qu’elle a commis les actes dont elle est accusée.

Délinquant adolescent (AO) : Une personne âgée de 16 ou 17 ans qui est accusée d'un crime. Les cas des AO sont entendus par la section jeunesse de la Cour suprême. Les affaires peuvent être transférées au tribunal de la famille. Si l'affaire est transférée au tribunal de la famille, l'enfant sera traité comme un mineur délinquant. Voir Jeune délinquant.

Adoption: L'octroi de droits et de responsabilités juridiques permanents pour un enfant à une ou deux personnes autres que les parents biologiques de l'enfant.

Loi sur l'adoption et la sécurité des familles (ASFA) : Une loi fédérale qui exige qu'un enfant qui a été placé en famille d'accueil pendant 15 mois ou plus au cours des 22 derniers mois soit renvoyé chez lui, ou que des mesures doivent être prises pour l'adoption de l'enfant.

Déclaration sous serment: Une déclaration sur l'honneur faite par écrit, signée et notariée.

Allégation: Un fait non prouvé.

Appel: Lorsque vous demandez à un tribunal supérieur de réexaminer une ordonnance ou une décision rendue par le tribunal de première instance ou le tribunal de la famille pour voir si elle a été rendue correctement.

Appelant: La personne qui demande un appel.

Division d'appel : Le tribunal qui entend les appels.

Arrérages: Pension alimentaire impayée pour les enfants ou le conjoint, une dette.

Article 10 : L'article de la loi sur le tribunal de la famille qui couvre les cas de maltraitance et de négligence envers les enfants. Parfois, les cas de maltraitance et de négligence sont appelés « cas relevant de l’article 10 ».

Article 78 : Procédure spéciale intentée pour contester les actes ou les décisions d'un organisme administratif. Les requêtes doivent être déposées auprès de la Cour suprême.

Article 81 : Une procédure spéciale en vertu de la loi sur l'hygiène mentale pour désigner une personne comme tuteur d'un autre adulte. Une fois nommé, le tuteur a le devoir de prendre soin de la personne et de gérer les biens et les droits de cette personne, qui n'est pas en mesure de s'occuper de ses propres affaires. Celles-ci sont déposées devant la Cour suprême.

Avocat commis d'office : Avocat gratuit qui représente une personne devant le tribunal. Voir également 18-B.

Procureur adjoint du comté/avocat adjoint de la société : Un avocat qui représente le comté, la ville ou une agence de l'un ou l'autre. L'avocat travaille sur des affaires de délinquance juvénile, de maltraitance et de négligence envers les enfants, ainsi que sur des affaires de pension alimentaire pour enfants entre États.

Procureur de district adjoint (ADA) : Un avocat qui représente l'État dans les poursuites pénales (pour adultes).

Procureur de l'enfant : Avocat désigné par un juge pour représenter un ou plusieurs enfants devant le tribunal.

B

Mandat d'exercice : Ordonnance émise par un juge (« du siège ») pour l'arrestation d'une personne qui ne s'est pas présentée au tribunal lorsque l'ordre en a été donné.

Meilleurs intérêts: La norme qu'un juge du tribunal de la famille utilise lorsqu'il prend des décisions concernant un enfant. Le juge examinera de nombreux éléments pour déterminer cela. La norme ne signifie pas qui aime le plus l’enfant ou qui a plus d’argent. Elle ne favorise pas la mère par rapport au père, même s'il s'agit d'un jeune enfant.

Bref: Document écrit soumis par une partie à une affaire qui explique les faits et le droit pertinents.

Charge de la preuve : Il s’agit de savoir qui est chargé de prouver les allégations dans une affaire et quelle quantité de preuves est requise. Au tribunal de la famille, une allégation doit être prouvée par une « prépondérance de la preuve ». Devant un tribunal pénal, cela doit être prouvé « au-delà de tout doute raisonnable ».

C

Changement de lieu : Déplacer une affaire vers une autre juridiction pour des raisons juridiques.

Abus sur mineur: Le fait de nuire à un enfant par le biais d'une blessure physique, sexuelle, mentale ou émotionnelle.

Négligence envers les enfants : L’incapacité de s’occuper correctement d’un enfant. Cela peut inclure le fait de ne pas fournir suffisamment de nourriture, d’abri, de vêtements ou de supervision appropriée. Cela peut inclure l’incapacité à fournir une éducation ou des soins médicaux adéquats. Cela peut également inclure la consommation d’alcool ou de drogues.

Procédure de protection de l'enfance : Une affaire intentée en vertu de l’article 10 de la loi sur le tribunal de la famille, concernant la maltraitance ou la négligence envers les enfants.

Travailleur des services de protection de l'enfance : La personne de l'agence de protection de l'enfance du comté ou de la ville (à New York, il s'agit des services à l'enfance de la ville de New York) qui enquête sur les accusations de maltraitance et de négligence envers les enfants.

Exécution des pensions alimentaires pour enfants : Le programme Child Support Services (CSS) établit et applique la pension alimentaire pour enfants, surveille la collecte et le décaissement des pensions alimentaires pour enfants, établit la paternité (paternité légale) pour les enfants nés hors mariage et localise les parents absents si nécessaire. À New York, le CSS fait partie du Département des services sociaux.

Pour plus d'informations sur les pensions alimentaires pour enfants et leur exécution, appelez la hotline de l'État de New York sur les pensions alimentaires pour enfants au

1-888-208-4485.

Citation ou Citation : Un groupe de chiffres, de lettres et de noms utilisés pour identifier une affaire juridique préalablement tranchée.

Commettre: Le pouvoir d'un tribunal d'ordonner qu'une personne soit placée dans un établissement correctionnel, un hôpital psychiatrique ou un établissement pour mineurs.

Consentement: Accepter quelque chose. Une ordonnance du tribunal rendue « sur consentement » signifie que les parties acceptent le contenu de l’ordonnance.

Outrage au tribunal: Un acte accompli dans l'intention de manquer de respect, d'entraver ou d'empêcher une ordonnance du tribunal. L'outrage signifie également le fait qu'une personne ne fait pas ce qu'une ordonnance du tribunal lui impose de faire.

Conseil: Un autre mot pour avocat ou avocat.

Avocat spécial nommé par le tribunal (CASA) : Une agence nommée par un juge pour surveiller et faire rapport au tribunal de la famille sur les cas de placement en famille d'accueil. Une personne qui travaille ou fait du bénévolat pour l'agence peut également être appelée « une CASA ». Demandez à votre tribunal de la famille local si cette agence est disponible dans votre comté.

Avocat du tribunal : Avocat qui travaille pour un juge et participe à des recherches juridiques, à la rédaction de décisions, à des conférences sur des affaires et à la révision d'ordonnances.

Greffier/assistant du tribunal : Un employé du tribunal qui travaille avec un juge. L'employé prépare les ordonnances du tribunal pour signature, planifie les affaires et contribue à assurer la disponibilité des interprètes.

Officier de justice/shérif adjoint : Un garde en uniforme qui maintient l'ordre dans la salle d'audience et dans les espaces publics du palais de justice. Des greffiers sont affectés à chaque salle d'audience. Ils peuvent convoquer les parties à l'audience, faire prêter serment et amener les intimés dans la salle d'audience depuis les centres de détention du bâtiment.

Contre-interrogatoire : L'interrogatoire d'un témoin appelé par l'autre partie à une affaire.

Pétition croisée : Appelé une demande reconventionnelle devant d'autres tribunaux. Une requête du défendeur qui est en conflit avec la requête originale déposée par le requérant.

Parent gardien : Le parent qui vit avec l'enfant.

Garde et détention : Action d'arrêter un jeune. Une fois le mineur placé en détention, il peut être détenu ou détenu pendant une période limitée dans un établissement fermé à clé.

 

D

Défaut: Lorsqu'une partie ne répond pas aux documents de se présenter à une date d'audience prévue dans un délai déterminé.

Département des Services Sociaux (DSS) : Les services fournis par DSS varient selon le comté. Les services comprennent généralement une aide financière temporaire, une aide à la garde d'enfants et une assistance médicale (Medicaid) pour ceux qui y sont admissibles. À New York, le programme Child Support Services (CSS) est intégré au DSS. Le programme CSS établit et exécute les ordonnances de pension alimentaire pour enfants, surveille la collecte et le décaissement des pensions alimentaires pour enfants, établit la paternité (paternité légale) pour les enfants nés hors mariage et localise les parents absents si nécessaire.

Loi sur les crimes désignés : Un acte commis par une personne âgée de 13, 14, 15, 16 ou 17 ans qui, s'il était commis par un adulte, constituerait l'un des crimes suivants : meurtre, enlèvement, incendie criminel, agression, acte sexuel criminel, abus sexuel aggravé, homicide involontaire, viol. , cambriolage ou vol.

Découverte: Comment une partie obtient des informations ou des faits sur l’affaire de l’autre partie. Il existe différentes règles dans la loi sur la façon dont fonctionne la découverte dans différents types de cas.

Congédiement: La clôture ou la fin d'une affaire judiciaire. Les affaires peuvent être rejetées « avec préjudice » ou « sans préjudice ». Si une affaire est rejetée « avec préjudice », la personne ne peut pas déposer une nouvelle plainte. Si l'affaire est rejetée « sans préjudice », la personne peut déposer une plainte pour gain de cause.

Audience dispositionnelle : Audience qui a lieu après l'audience d'établissement des faits au cours de laquelle un juge rend une décision finale. Voir Audience d’information.

Ordonnance dispositionnelle : L'ordonnance finale inscrite par le juge à la suite d'une audience décisionnelle.

Numéro de dossier: La lettre et les chiffres uniques attribués à un dossier. Dans le dossier du tribunal de la famille, les numéros commencent par une lettre indiquant de quel type d'affaire il s'agit, suivie d'un ensemble unique de chiffres se terminant par deux chiffres indiquant l'année de début de l'affaire.

E

Négligence éducative : Une sorte de négligence. Voir Négligence envers les enfants.

Émancipation: Le tribunal décide qu'une personne qui n'a pas atteint l'âge légal (21 ans) est autonome et indépendante du contrôle parental. Il n’existe aucune décision judiciaire d’émancipation dans l’État de New York.

Préclusion équitable : Généralement utilisé dans les affaires de paternité pour déterminer qui est le père légal d'un enfant. Cela signifie que parce qu’une personne agit déjà comme père d’un enfant depuis une période prolongée, elle est considérée comme le père même si elle n’est pas le père biologique.

Preuve: Preuve utilisée pour étayer ou réfuter des faits.

Ex parte (ex parte): Communication avec le juge sur une affaire sans que l'autre partie soit présente. Les communications ex parte ne sont pas autorisées, sauf dans des circonstances très limitées.

F

Audience d’information : Une audience pour déterminer si le allégations de la pétition ont été prouvées. C’est ce qu’on appelle un procès devant d’autres tribunaux.

Loi sur le tribunal de la famille : La loi de l'État de New York qui définit les pouvoirs et les types d'affaires devant le tribunal de la famille.

Infraction familiale : L'un des actes suivants, s'il est commis par un membre de votre famille, une personne avec laquelle vous êtes marié ou avez été marié, une personne avec qui vous avez un enfant ou une personne avec laquelle vous avez eu une relation intime : conduite désordonnée ; diffusion ou publication illégale d’une image intime ; harcèlement; harcèlement aggravé; traquer; méfait criminel; menaçant; mise en danger imprudente; agression; tentative d'agression; inconduite sexuelle; attouchements forcés; obstruction criminelle de la respiration ou de la circulation sanguine ; étranglement; abus sexuel; vol d'identité; grand vol; ou la contrainte.

Tribunal de traitement familial : Une salle d'audience spéciale qui entend les affaires de maltraitance et de négligence envers les enfants impliquant des parents ayant des problèmes de toxicomanie.

Crime: Un crime passible d'une peine d'emprisonnement de plus d'un an.

Évaluation médico-légale : Le recours à un psychologue ou à une autre personne qualifiée pour interroger les parties. Le légiste rédige un rapport pour aider un juge à prendre des décisions dans les affaires de garde à vue et de visite.

 

g

Garniture : Une façon de collecter de l’argent ou des biens pour rembourser une dette. Souvent, les salaires sont saisis dans les cas de pension alimentaire pour enfants et pour conjoint, ce qui signifie que l’argent est prélevé directement sur le chèque de paie.

Bonne cause: Une raison juridiquement suffisante.

Foyer de groupe: Un établissement avec un certain nombre d'enfants placés qui y vivent sous la surveillance d'un adulte.

Gardien ad litem (GAL) : Personne nommée par le tribunal pour représenter un nourrisson ou un adulte mentalement ou physiquement incapable de parler pour lui-même. Le GAL peut également se substituer à un parent incapable de comparaître devant le tribunal.

Gardien: Personne légalement responsable du soin et de la gestion d’une personne ou de ses biens. Il s’agit généralement d’un mineur ou d’un adulte qui ne peut pas prendre soin d’elle-même.

H

Habeas corpus: Nom donné à diverses ordonnances judiciaires (appelées brefs) dont l'objectif principal est de traduire une personne devant un tribunal ou un juge pour déterminer si cette personne est privée de sa liberté contre la loi. Les ordonnances d'habeas corpus sont parfois utilisées pour ordonner à un parent ou à un tuteur d'amener un enfant au tribunal, lorsque cette personne risque de violer une ordonnance judiciaire de garde ou de visite.

Examinateur auditif : Personne, comme un juge, qui peut prendre des décisions dans les affaires de pension alimentaire et de paternité. Les décisions prises par les examinateurs d'audience peuvent faire l'objet d'un appel auprès d'un juge en déposant une objection. Aussi connu comme magistrat de soutien.

Ouï-dire : Preuve non fondée sur la connaissance personnelle du témoin.

je

Revenu imputé : Dans une affaire de pension alimentaire pour enfants ou pour conjoint, le montant du revenu que le tribunal attribue à une personne en fonction de son revenu passé, de sa capacité de gagner, de ses études, etc. Une ordonnance de pension alimentaire peut être rendue en fonction du revenu imputé au lieu du revenu actuel d'une personne. revenus déclarés.

Exécution des revenus : Un moyen de satisfaire à une ordonnance du tribunal concernant une somme d'argent en prélevant une partie du salaire de la personne directement sur son chèque de paie. Ceci est utilisé dans les cas de pension alimentaire pour enfants et pour conjoint. Également appelé saisie-arrêt sur salaire.

Tribunal intégré pour la violence domestique (IDV) : Un tribunal spécial qui entend tous les aspects des affaires de violence domestique – y compris les affaires du tribunal de la famille et du tribunal pénal – sur la base du modèle une famille/un juge.

Interrogatoires : Questions écrites posées d'une partie à l'autre auxquelles il faut répondre par écrit. Les interrogatoires peuvent faire partie du processus d’enquête préalable dans une affaire.

Interprète: Une personne qui traduit pour les plaideurs ayant une maîtrise limitée de l'anglais ou les plaideurs malentendants dans n'importe quelle partie du palais de justice.

 

J.

Garde légale conjointe : Lorsque les deux parents partagent la garde légale de l'enfant. Cela signifie qu’ils doivent prendre ensemble des décisions importantes concernant leur enfant. Ils partagent cette responsabilité, quel que soit le parent qui vit principalement avec l'enfant. Voir Garde Légale.

Juge: La personne qui est en charge de la salle d'audience écoute les témoins, examine les preuves et décide de toutes les questions juridiques qui se posent au cours de l'affaire. Le juge détermine l'issue de l'affaire et rend les ordonnances nécessaires.

Agent d'audience judiciaire (JHO) : Un ancien juge ou un juge à la retraite qui entend les cas contestés de paternité, de garde, de visite et d'ordonnance de protection devant le tribunal de la famille. Habituellement, les JHO entendent les affaires et présentent leurs recommandations à un juge. Le juge détermine ensuite l'issue des affaires.

Juridiction: La capacité du tribunal à trancher une affaire. La compétence matérielle désigne le type d’affaire qu’un tribunal est autorisé à entendre. La compétence personnelle signifie que le tribunal a le pouvoir d’ordonner à quelqu’un de faire ou de ne pas faire quelque chose.

Délinquant juvénile: Personne âgée d'au moins 7 ans mais de moins de 18 ans qui commet un acte qui, s'il était commis par un adulte, constituerait un crime.

Délinquant juvénile : Une personne âgée de 13 à 15 ans qui commet un crime grave ou violent. Les affaires peuvent être transférées au tribunal de la famille. Si l'affaire est transférée au tribunal de la famille, la personne sera traitée comme un mineur délinquant. Voir Jeune délinquant.

K

Soins de parenté : Lorsqu'un enfant est gardé par un parent adulte autre qu'un parent.

L

Gardien de la loi : Terme ancien désignant un avocat désigné par un juge pour représenter un enfant devant le tribunal. Les « gardiens de la loi » sont désormais appelés « avocats de l’enfant ».

Garde légale: Lorsqu’un adulte a la responsabilité de prendre des décisions importantes – telles que des décisions médicales ou religieuses – concernant la vie d’un enfant.

Privilège: Une créance ou une charge sur un bien pour le paiement d'une dette.

M.

Matrimonial: Avoir à voir avec le mariage.

La médiation: Une méthode de résolution d’un litige en dehors du tribunal. Il s'agit d'un tiers neutre qui tente d'aider les parties à parvenir à un accord.

Négligence médicale : Une sorte de négligence. Cela inclut de ne pas emmener un enfant chez un médecin pour un traitement médical nécessaire. Voir Négligence envers les enfants.

Délit: Un délit passible d'une amende ou d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à un an.

Modification: Modification de tout ou partie d'une ordonnance du tribunal.

Mouvement: Une demande orale ou écrite faite par une partie au tribunal pour obtenir une réparation spécifique.

N

Registre central de l'État de New York sur la maltraitance et la maltraitance des enfants (SCR) : Une ligne d'assistance téléphonique d'État qui reçoit des appels téléphoniques faisant état de maltraitance ou de négligence envers des enfants. Le SCR fournit des informations sur les appels à l'agence locale de protection de l'enfance pour enquête, surveille leur réponse et identifie s'il existe des rapports antérieurs de maltraitance ou de négligence envers les enfants au sujet de la famille.

Parent non gardien : Le parent avec lequel l'enfant ne vit pas la plupart du temps.

Centre de détention non sécurisé : Un établissement pour enfants détenus caractérisé par l’absence de serrures, de gardes et de mesures de sécurité similaires.

 

Ô

Objection: (1) Processus par lequel un requérant ou un défendeur peut faire appel d'une décision prise par un magistrat de soutien. Le recours est porté devant un juge aux affaires familiales. (2) L'acte d'exprimer son désaccord avec une déclaration ou une décision dans une affaire.

Bureau de l'administration judiciaire (BAC) : La branche administrative du système judiciaire de l'État de New York. L'OCA est supervisé par le juge en chef de la Cour d'appel. Il supervise les normes, les politiques administratives et le fonctionnement des tribunaux de première instance, y compris les tribunaux de la famille, dans tout l'État.

Adoption ouverte : Adoption dans laquelle les parents adoptifs et biologiques acceptent de partager des informations spécifiées ou de communiquer avec l'enfant.

Commande: Une directive écrite ou un ordre du tribunal.

Ordonnance de garde : Une ordonnance déterminant qui sera le parent gardien de l'enfant.

Ordre de filiation : Ordonnance établissant qui est le père d'un enfant. Cette ordonnance établit le droit légal de l'enfant à la pension alimentaire et à l'héritage du père. Il établit également le droit du père de demander la garde et le droit de visite.

Ordre de protection : Ordonnance émise par un juge qui limite les interactions entre deux personnes afin qu'une personne soit protégée des actions ou comportements nuisibles ou risqués de l'autre.

Ordre de soutien : Ordonnance rendue par un magistrat ou un juge des pensions alimentaires, ordonnant qu'une somme d'argent spécifiée soit versée au requérant pour un enfant ou un conjoint.

Ordre de visite : Ordonnance rendue par un juge, déterminant le calendrier et les conditions de visite des parents non gardiens. Aussi appelé temps parental.

Ordre de démontrer la cause : Ordonnance du tribunal enjoignant à une personne de comparaître devant le tribunal à une heure et une date précises afin d'expliquer pourquoi une ordonnance particulière ne devrait pas être rendue.

P.

Avocat inscrit : Un avocat qui représente gratuitement une personne devant le tribunal. Voir 18-B.

Parole: La libération surveillée d'un mineur en attendant une audience décisionnelle dans une affaire de délinquance juvénile. Également, la remise d'un enfant à un parent en attendant l'issue d'une procédure de protection de l'enfance.

Origine: Le statut juridique d'être parent.

Partie: Une salle d'audience.

Paternité: Le statut juridique d'être père.

Audience permanente : Une procédure qui a lieu 8 mois après le placement d'un enfant en famille d'accueil, et tous les 6 mois par la suite. Lors de l'audience, le juge examine le plan de permanence qui indique où l'enfant vivra de façon permanente.

Plan de permanence : Un plan visant à déterminer où vivra de façon permanente un enfant placé en famille d’accueil. Il existe 5 options possibles : rendre l'enfant au parent ; adoption; tutelle légale; placement permanent chez un parent apte et consentant ; et le placement dans un autre mode de vie permanent prévu, comme une vie indépendante.

Personne ayant besoin de surveillance (PINS) : Une personne de moins de 18 ans dont le comportement échappe au contrôle d'un parent ou d'une autre autorité légale et qui, selon un juge, a besoin d'une surveillance ordonnée par le tribunal.

Pétition: Le document écrit qui constitue la base d’une procédure devant le tribunal de la famille.

Pétitionnaire: Personne ou agence qui ouvre une affaire en déposant une requête. Connu sous le nom de « demandeur » devant d’autres tribunaux.

Garde physique : Être responsable de prendre soin des besoins quotidiens d'un enfant. Habituellement, l’enfant vit principalement avec l’adulte qui en a la garde physique. Également connu sous le nom de garde résidentielle.

Services préventifs : Aide fournie à une famille lorsqu'un enfant risque d'être retiré d'un foyer et placé dans un système de placement familial en raison de maltraitance ou de négligence.

Adoption d'un placement privé : Une adoption qui a lieu en dehors du système de placement familial.

Audience de cause probable : Une audience visant à déterminer s'il existe une bonne raison de maintenir un enfant en détention en attendant l'issue d'une affaire de délinquance juvénile.

Probation: Surveillance judiciaire d'un enfant déclaré mineur délinquant ou PINS. La probation peut également être ordonnée par un juge ou un magistrat des pensions alimentaires pour une personne qui ne paie pas la pension alimentaire.

Contrôleur judiciaire: Un officier du département de probation du comté. Cette personne est chargée d'enquêter et de préparer des rapports pour un juge sur les personnes impliquées dans une affaire particulière.

Pro Bono : Services juridiques fournis gratuitement.

Pour soi : Une partie à une affaire qui se représente elle-même, également appelée autoreprésentée ou non représentée.

Poursuivre: Faire juger quelqu’un.

 

R.

Récuser : Action entreprise par un juge pour se retirer d'une affaire. Cette action est généralement entreprise parce que le juge ne pense pas pouvoir être juste dans l'affaire. Cela peut être dû à des préjugés ou à des intérêts personnels.

Arbitre: Personne au tribunal qui ressemble à un juge, mais qui n’a pas tous les mêmes pouvoirs qu’un juge. Les arbitres peuvent prendre des décisions sur certains cas. Ces décisions peuvent être révisées par un juge ou, si tout le monde est d’accord, ces décisions peuvent être traitées comme une ordonnance d’un juge.

Relief: L'avantage qu'une partie demande à la partie adverse dans une action en justice.

Renvoi: Ordonnance du juge selon laquelle un enfant doit être maintenu dans un centre de détention en attendant une audience dans une affaire de délinquance ou de PINS. Il peut également faire référence à une ordonnance selon laquelle un enfant doit être placé temporairement dans une famille d'accueil dans le cadre d'une procédure de protection de l'enfance.

Centre de traitement résidentiel : Un établissement autorisé par l'agence des services sociaux du comté à prendre en charge les enfants placés en famille d'accueil ou qui ont été détenus d'une autre manière, qui ont des besoins particuliers tels que des services de santé mentale intensifs.

Intimé: La personne ou l'agence contre laquelle une requête est déposée. L'intimé est connu sous le nom de « défendeur » dans d'autres types de tribunaux.

Restitution: Argent ou autre compensation versée à une victime pour une perte ou une blessure.

Placement restrictif : Lorsqu'un jeune reconnu coupable d'un acte criminel désigné est placé dans un établissement sécurisé, pour une durée déterminée. Voir Loi sur les crimes désignés.

S

Ordre des sceaux : Une ordonnance du tribunal exigeant qu'un dossier soit fermé au public.

Centre de détention sécurisé : Un établissement résidentiel verrouillé et gardé.

Service (de processus) : La remise d'une mention légale à un particulier. L'avis peut comprendre une assignation ou un mandat exigeant que la personne comparaît devant le tribunal.

Révision du plan de service (SPR) : Une réunion qui a lieu tous les 6 mois lorsqu'un enfant est placé en famille d'accueil. Lors de la réunion, les services destinés à la famille de l'enfant sont discutés.

Règlement: Un accord conclu par les parties sur l’issue d’une affaire.

Gardien de secours : Personne qui accepte d'agir à titre de tuteur d'un enfant dans les cas où le parent de l'enfant souffre d'une maladie chronique ou potentiellement mortelle ou est autrement incapable de prendre soin de l'enfant.

Loi: Une loi promulguée par un organisme gouvernemental.

Rester: Une ordonnance d'un tribunal qui retarde la mise en œuvre d'une affaire ou d'une ordonnance.

Enfant sujet : L'enfant qui fait l'objet d'une affaire judiciaire.

Assignation: Document officiel, généralement signé par un juge ou un avocat, indiquant à un témoin qu'il doit comparaître et témoigner devant un tribunal.

Citation à comparaître Duces Tecum : Document formel, généralement signé par un juge ou un avocat, qui indique à une personne qu'elle est tenue de produire des dossiers ou d'autres documents au tribunal.

Assignation: Documents juridiques qui indiquent à une personne de se présenter au tribunal. Une convocation comprend la date et le lieu du procès.

Visite supervisée : Visite à un enfant par un parent ou un proche non gardien qui a lieu en présence d'un autre adulte ou d'un organisme spécifique. Voir Parent non gardien.

Unité de Collecte des Supports (SCU) : Une unité du ministère des Services sociaux (DSS) qui collecte, verse et exécute les paiements de pension alimentaire ordonnés par le tribunal. Voir Département des Services Sociaux.

Magistrat de soutien : Personne au tribunal qui ressemble à un juge, mais qui ne prend des décisions que dans les affaires de paternité, de pension alimentaire pour enfants et de pension alimentaire pour époux.

Se rendre: Un accord volontaire pour mettre fin aux droits parentaux d'un parent biologique. La remise a le même effet juridique qu'une cessation des droits parentaux et doit être approuvée par un juge. Voir Résiliation des droits parentaux

Suspension du jugement : Lorsqu'un juge retarde temporairement la prise d'une décision sur une affaire jusqu'à ce que d'autres faits et circonstances soient évalués à une date ultérieure.

Soutenir: Pour soutenir ou maintenir une ordonnance ou une décision du tribunal.

T

Résiliation des droits parentaux (TPR) : La fin définitive des droits légaux d'un parent biologique sur son enfant. Après une TPR, l’enfant est « libéré » pour être adopté.

Témoignage: Preuve qu'un témoin donne sous serment au procès, dans un affidavit ou lors d'une déposition.

Transcription: Le compte rendu officiel de ce qui a été dit lors d’une procédure judiciaire.

U

Incontesté : Sans opposition. Lorsqu’il n’y a aucune objection à la question ou au fait présenté.

V

Quitter: Pour annuler un dossier ou une ordonnance antérieure.

Lieu: Le comté ou la zone géographique particulière dans laquelle un tribunal compétent peut entendre une affaire.

Violation: La détermination selon laquelle quelqu'un n'a pas suivi une ordonnance du tribunal.

Accord de placement volontaire : Un document signé par un parent ou une personne légalement responsable d'un enfant plaçant l'enfant en famille d'accueil.

W

Garantir: Une ordonnance du tribunal exigeant l'arrestation d'un individu.

Témoin: Une personne qui témoigne sous serment de quelque chose qu’elle a vu, entendu ou qu’elle sait être vrai.

Sans préjudice: Un rejet « sans préjudice » permet d’introduire une nouvelle affaire sur la même cause d’action. Voir Licenciement.

Ordonnance: Ordonnance d'un tribunal exigeant qu'un certain acte soit accompli.

Ce document ne doit pas remplacer une consultation avec un avocat. Family Legal Care encourage toutes les personnes impliquées dans les systèmes judiciaires pénaux et familiaux à consulter un avocat.

Recevoir des mises à jour de Family Legal Care